Patrice HARSTER


Depuis 2003, Patrice HARSTER dirige l'Eurodistrict PAMINA à Lauterbourg. Après un parcours universitaire en sciences économiques à Strasbourg et l'obtention d'un DEA d‘Economie Européenne en 1983 et une thèse de doctorat sur le travail à temps flexible en France et en Allemagne en 1987, il commence son parcours professionnel en 1988 au Conseil régional d'Alsace sous la présidence de Marcel RUDLOFF dans le service de la coopération transfrontalière dirigé par Pierre MEYER. Il participe aux prémices de la mise en place des premiers financements européens destinés à la coopération transfrontalière dont le programme PAMINA (1989-1990) avec une enveloppe de 1 millions d'euros et la réalisation de 8 projets transfrontaliers.
 
C'est ainsi qu'il est amené à mettre en place la première INFOBEST créé à Lauterbourg dans le bâtiment de l'ancienne douane à Lauterbourg en 1991. Ce projet financé par les fonds FEDER du programme PAMINA a pour vocation de conseiller et d'informer les habitants sur toutes les questions transfrontalières. PAMINA a été avec quatre autres eurorégions en Europe le laboratoire pour la Commission européenne pour étudier l'impact de la mise en oeuvre du marché intérieur en 1993. Nous constatons aujourd'hui que la mobilité des personnes et l'ouverture des frontières n'ont pas eu comme effet une diminution des obstacles aux frontières.
 
La coopération transfrontalière prend un nouvel élan avec l'arrivée des programmes INTERREG. C'est ainsi que Patrice HARSTER rejoint en 1994 le cabinet de Daniel HOEFFEL, Président du Conseil général du Bas-Rhin. Il prend en charge le suivi de la gestion des programmes INTERREG PAMINA et créé les conditions qui permettront en 1998, lors de la Présidence de Philippe RICHERT, d'initier et de développer la coopération décentralisée avec la Pologne, Madagascar et le Canada. Il est à la tête de la Direction des Affaires Transfrontalières-Européennes et Internationales lorsque qu'un nouveau chantier apparaît.
 
C'est ainsi qu'en 2003, Patrice HARSTER prend la direction du tout nouveau GLCT REGIO PAMINA créé par arrêté préfectoral le 22 janvier à Lauterbourg. Dès 2004, sous la présidence de Josef OFFELE, l'Eurodistrict récupère les fonctions d'autorité de gestion et d'autorité de paiement pour le programme INTERREGIII PAMINA doté de 14 millions d'euros FEDER. La gouvernance se met progressivement en place, centrée sur la mutualisation des compétences du territoire et en associant la société civile. En 2011, l'Eurodistrict intègre de nouveaux locaux à Lauterbourg avec la mission INFOBEST et l'Association Vis-à-Vis.
 
Sous l'impulsion de Fritz BRECHTEL, président en 2014, l'Eurodistrict décide de se transformer en Groupement Européen de Coopération Territoriale en référence au règlement européen de 2013. Après de long débat sur l'opportunité de ce changement et une instruction particulièrement compliquée avec les différentes autorités françaises et allemandes, le GECT Eurodistrict PAMINA a été créé par arrêté préfectoral publié en date du 15 décembre 2016.

Patrice HARSTER – La coopération franco-allemande, une aventure au long cours
 
Tous les acteurs bas-rhinois de la coopération transfrontalière avec l'Allemagne impliqués dans le sujet depuis quelques années auront un jour ou l'autre croisé Patrice HARSTER. L'homme affable est tout le contraire du potentat hégémonique, mais presque 30 ans de métier, çà vous fait rencontrer du monde… Et çà vous fait aussi relativiser les choses. « J'ai connu des avancées, mais aussi des reculades, des séances de surplace et surtout les points d'interrogation quand vient la question : qu'est-ce qu'on fait, juridiquement ou concrètement ? », confie t-il. Il en retire un penchant certain pour la modestie des projets plutôt que les grandes ambitions vite ravalées. L'aventure transfrontalière de Patrice HARSTER a débuté en 1988 au Conseil régional d'Alsace auprès de Pierre MEYER, autre figure du domaine, pour accompagner la naissance de PAMINA. Ce même PAMINA qu'il dirige depuis 2003, est passé début 2017 du statut de GLCT  à celui de GECT. Autant de notions que Patrice HARSTER manie avec une dextérité rare. Il aura quand même fait un détour plus exotique : passé au département du Bas-Rhin, sous l'autorité alors d'un certain Philippe RICHERT, il s'est occupé de coopération…décentralisée vers des contrées comme la Pologne ou, en plus ensoleillé, Madagascar.
Source : Les correspondances Lorraines
 
Patrice HARSTER – le sherpa rhénan
 
L'ancien major de promotion de diplôme d'étude approfondi n'a pas perdu sa physionomie d'étudiant sérieux et enthousiaste. Mais au sein du cabinet de Daniel Hoeffel, il a acquis en plus le savoir-faire issu de la fréquentation quotidienne des exécutifs du Rhin supérieur : « Je sais à quels moments et sur quels boutons appuyer. » Aux côtés de l'ancien président du conseil général du Bas-Rhin, le sherpa rhénan s'est également forgé une méthode : « Avancer par petits pas, mais faire en sorte que chacun d'eux soit irréversible. » L'attitude modeste ne lui fait pas perdre de vue les questions ambitieuses ouvertes par le GLCT : délégations de compétences, fiscalité propre, maîtrise d'ouvrage intégrée de services publics locaux ...
 Utopies ? Ces visions ne font que prolonger dans la vie publique l'itinéraire d'un citoyen rhénan né au sud de l'Alsace où ses grands-parents ne lui parlaient pas d'autre langue que le dialecte.
Source : Le moniteur
 

Extrait (Source : Le Moniteur)

 
Patrice HARSTER est à l'origine de la mise en place d'un accord-cadre avec les Eurorégions SILESIA et SLASK CIESZYÑSKI - TESINSKE SLEZSKO, initiateur d'une démarche « Démocratie et citoyenneté » et d'un AGENDA21 transfrontalier, initiateur de la Journée des maires PAMINA, initiateur du dispositif et de la mise en place du programme de micro-projet PAMINA21, initiateur des entretiens territoriaux transfrontaliers, initiateur de la mise en place d'un plan d'action et de cohésion territorial dénommé PAMINA2020, initiateur de la première conférence annuelle des Eurodistricts du Rhin supérieur en 2009, initiateur de la démarche de mutualisation des fonds FEDER et FSE pour 2014-2020 dans la cadre d'un projet concernant le marché de travail intégré PAMINA.

Auteurs de nombreux articles et rapports sur la coopération transfrontalière, conseiller auprès du Comité des Régions pour le groupement européen de coopération territorial [GECT] dès 2006, études et interventions pour la DATAR, l'Association des Régions de France, de l'Assemblée des Départements de France, de l'Association des maires de France, expert et membre français du Conseil scientifique « Kommunalpolitik » du Land Rheinland-Pfalz (2003-2018), membre de la LAG-AG Border Futures de l'Akademie für Raumforschung und Landesplanung (2014-2015), secrétaire général du Conseil rhénan pour l'année 2014, interventions à l'ENA, l'INET, au Conseil de l'Europe, à l'Association des Régions Frontalières d'Europe, à la Mission Opérationnelle Transfrontalière, au Centre Européen de Gestion, au CNFPT, à la Hochschule à Kehl, et dans les différentes Universités du Rhin supérieur et européennes (Strasbourg, Mannheim, Kaiserslautern…), membre du Conseil d'orientation de la MOT, membre du Bureau de l'Assemblée des Régions d'Europe, expert auprès de la Commission européenne depuis 2015 sur les obstacles aux frontières.